Dr Pablo Frischknecht

Médecin généraliste, spécialiste en homéopathie et phytothérapie

Les difficultés possibles d'un traitement homéopathique

- Le traitement peut exiger un temps relativement long; ce n'est pas, contrairement à ce que l'on croit souvent, que le traitement tarde à amorcer le processus curatif (sauf si la maladie est installée depuis longtemps). C'est plutôt la difficulté, dans certains cas, de cibler correctement le traitement qui peut exiger plus de temps. 


- Dans une maladie chronique, ou intermittente/récidivante, l'homéopathie doit traiter la constitution (ou si l'on préfère: le terrain de la maladie). Ceci demande une participation plus active du malade à la mise au point du traitement qui doit être individualisé. Il importe aussi de considérer globalement dans le temps l'évolution de la santé, puisque c'est une personne qu'il s'agit de soigner, son mécanisme de défense, et non pas d'abord de faire disparaître des symptômes de maladie (ce qui renvoie à la notion de "syndrome shift", càd. du remplacement d'un tableau de maladie par un autre. 


- Il arrive rarement - mais cela a été constaté - qu'une intervention médicale intercurrente, qu'un traitement dentaire, parfois un évènement particulier, interfèrent ou perturbent le cours d'un traitement homéopathique, d'où l'importance de considérer toujours l'ensemble des traitements.